Le village

Personnages de l’histoire de Larchant

Hugues Clément (11xx-1181) I Nicolas Deleau (1797-1878) I Eugène Thoison (1846-1910) I
Chanoine Mangou(1850-1920) I Jacques-Louis Dumesnil (1882-1956) I

Nicolas Deleau

La famille Deleau a laissé son empreinte à Larchant, bien que leur séjour dans ce village se soit étendu sur à peine 40 ans, des années 1840 à 1881. Nicolas Deleau avait acquis vers les années 1840 la propriété du Marais, Il était déjà un personnage important de son époque. Né le 29 avril 1797 à Vézelise, il avait été chirurgien sous-aide sous l’Empire, attaché aux hôpitaux de la 24ème division militaire, puis au 4ème cuirassiers d’Angoulême. Il était docteur en médecine et chevalier de la légion d’honneur. Il s’intéressa très tôt aux thérapeutiques de l’oreille. Après 4 années de médecine civile, il aborda le traitement de la surdité. Il fit comme chirurgien les dernières guerres du Premier Empire et passa sa thèse le 23 juin 1818, quelques mois avant son frère Joseph. Nicolas Deleau de collectionner les diplômes et les récompenses : prix du concours de Monthyon, médaille d’Or de Saxe, grande médaille d’Or des Etats de Suède, membre de plusieurs sociétés prestigieuses. Nicolas Deleau avait épousé en janvier 1820 Béatrix Victoire Sauce, qui était la fille de Jean-Baptiste Sauce, épicier-chandelier et procureur-syndic de Varennes qui avait accueilli la famille royale lors de son échappée du 21 juin 1792. Lorsqu’il acheta la propriété du Marais, Nicolas Deleau, tout en continuant ses activités médicales, se prit d’intérêt pour l’agriculture et l’aménagement de son domaine. Comme tous ceux qui l’avaient précédé depuis le Moyen Age, il s’essaya à tenter d’assécher le marais pour en faire des prairies verdoyantes, en améliorant la qualité des terres. Il mourut à Larchant le 30 novembre 1962, d’un anthrax à l’épaule. C’est Léon Deleau, sopn fils cadet, qui resta dans la propriété du marais. Léon Deleau, notable de Larchant, en devint maire le 9 décembre 1866. Il mourut tragiquement le 27 août 1878 et domaine du Marais fut vendu par adjudication le 14 décembre 1881.

Larchant, le chapitre

pdfLarchant, un conte d'hiver - à propos d'un tableau du peintre Balthus (par Günter Metken, traduction Alain Le Ray)

pdfCharles Oliver Edwards (1859-1950)

pdfHistoire d'une famille du Gâtinais français : les Grapperon (par Michel Lepage)

pdfMadame Verger (1900-1990)

pdfLe médaillon d'Eugène Thoison au cimetière de Larchant (par Michel Lepage)

pdfLa vente des collections de Thoison en 1935 (par Marc Verdier)