Le village

Personnages de l’histoire de Larchant

Hugues Clément (11xx-1181) I Nicolas Deleau (1797-1878) I Eugène Thoison (1846-1910) I
Chanoine Mangou(1850-1920) I Jacques-Louis Dumesnil (1882-1956) I

Hugues Clément, doyen du Chapitre de Notre-Dame

A plusieurs reprises, à propos de l’histoire de Larchant au XIIe siècle, nous rencontrons dans les textes le nom d’Hugues Clément. Cette recherche et plus généralement, la famille Clément, a certainement eue un rôle important dans le village de Larchant et dans l’édification de son église. Lorsque Michel de Corbeil fut nommé archevêque de Sens, les chanoines de Notre-Dame portèrent en 1195 leurs voix sur Hugues, malgré son jeune âge, et il fut élu doyen de Notre-Dame de Paris. IL intervient à ce titre dans les affaires concernant Larchant. Mais Hugues Clément était aussi partie prenante dans le village, par les possessions qu’il y maintenait et par son rôle direct dans la vie du village et l’histoire de ses bâtiments. Le nécrologue et le martyrologue de l’église de Paris mentionne qu’il fit « construire à ses propres frais, de grands et somptueux bâtiments tant à Larchant que dans notre cloître ». Hugues Clément est qualifié de « seigneur de Larchant » en 1195. En cette année, les halles de Larchant étaient sa propriété.

Le père de Hugues Clément, Robert III Clément, maréchal de France, qui se vit confier par le roi Louis VII le Jeune, l’éducation de son enfant Philippe, le futur Philippe Auguste, dès 1168. Il dirigea l’éducation du prince depuis sa plus tendre enfance. Le vieux maréchal devint même de fait régent du royaume en 1179 et il mourut le 10 mai 1181.La tradition veut que l’église de Larchant ait bénéficié, lors de son édification, de libéralités de Philippe Auguste. Sans en avoir de preuve formelle, on peut très bien imaginer les raisons de la sollicitude du roi pour Larchant, qui reporta sur les fils de Robert III, dont Hugues, l’affection qu’il avait eue pour son précepteur.

edwards

pdfLarchant, un conte d'hiver - à propos d'un tableau du peintre Balthus (par Günter Metken, traduction Alain Le Ray)

pdfCharles Oliver Edwards (1859-1950)

pdfHistoire d'une famille du Gâtinais français : les Grapperon (par Michel Lepage)

pdfMadame Verger (1900-1990)

pdfLe médaillon d'Eugène Thoison au cimetière de Larchant (par Michel Lepage)

pdfLa vente des collections de Thoison en 1935 (par Marc Verdier)