Inventaires floristiques

Etude réalisée par Alain Fontaine

Introduction

De nombreux ouvrages anciens de botanique en Ile de France situent la commune de Larchant en marge de leurs champs de prospection. Seuls les comptes rendus d’excursions d’associations rendent compte de la richesse floristique des sites présentés dans cette étude. Cependant, les lieux souvent cités sont essentiellement ceux du fond du  « golfe de Larchant », c’est à dire les zones humides et les berges attenantes. Les coteaux plus éloignés, les bordures de plateaux, la butte marneuse, ne sont pratiquement pas parcourus ou tout du moins peu d’excursions font  l’objet de compte rendu de promenades botaniques.

L’objet de cette étude est donc de présenter la flore enregistrée sur les franges hautes du « golfe » et de détailler quelques observations le plus précisément possible. La zone de prospection présentée ici, correspond à un arc partant de l’autoroute, au Nord-Ouest du village jusqu’au village lui même et bordé à l’Est par la route de la Dame Jouanne.

L’ouvrage : Atlas communal de Larchant (77), volet écologique, novembre 2007, d’écosphère, présente très bien la flore de la zone humide et des zones attenantes. Je ne ferai donc pas de commentaire et de redite sur la flore de cette zone étant moi-même peu allé sur ces sites et ayant confié des données à l’ANVL (Association des Naturalistes de la vallée du Loing) pour le bureau d’étude chargé de la rédaction de ce document. J’ai concentré mon étude sur la zone Ouest du golfe de Larchant en ayant une démarche naturaliste différente.

Mais ce qui est d’abord à l’origine de cette étude, c’est le suivi de deux mares temporaires rénovées : b. Fortement encombrées de gravats, de détritus polluants et embroussaillées, elles ont été dégagées par l’Association culturelle de Larchant et son Président Claude Maumené. Cette association à bénéficié d’un appui technique non négligeable pour les travaux de rénovation et d’ouverture. Pour cela, elle a été aidée par le Parc Naturel Régional du Gâtinais français (dont la commune fait partie) au travers de son chargé de mission pour le patrimoine naturel. Visuellement, ce travail est réussi. La flore naturelle s’est reconstituée.

pelouse Alain Fontaine

Pelouse, brachypode, Larchant ©Alain Fontaine

l

Curriculum vitae de l’auteur :
Alain Fontaine,
Botaniste amateur,
Retraité de la recherche agricole
à l’Institut national de la recherche agricole (INRA) en malherbologie
et de ARVALIS-institut du végétal en malherbologie, physiologie des céréales et agronomie.
Membre actif dans plusieurs associations dont Loiret Nature Environnement et NaturEssonne.

Remerciements : À Claude Maumené président de l’Association culturelle de Larchant qui a initié la rénovation des deux mares des pentes du marchais et qui m’a incité à suivre la flore de cette partie de la commune. Egalement à Edwige Fontaine et à Chantal Cousin, mes correctrices.